BRUISME#11 PROGRAMMATION

BRUISME#11 PROGRAMMATION

Harsh noise / FR

Attaques sans coupe-bas, ferrailles amplifiées, feedbacks rattrapés, hasards provoqués, mélodies qui s’invitent mais ne restent pas dîner, esquisses rythmiques, matières construites et fêlées, contrepoints à la ligne ... à rebours et droit devant : AUTOREVERSE est le duo de Nina Garcia aka Mariachi et Arnaud Rivière qui se réunissent autour d’un tas de haut-parleurs pour construire une musique aussi immédiate qu’incandescente.

Free jazz / FR

La musique de Daumenkino Trio (ex-Vocuhila Trio) créé des zones de glissement entre instruments acoustiques et dispositifs électroniques, ritournelles, free jazz et improvisation libre. Les allers-retours entre séquences mélodiques répétitives et libre contrepoint provoquent à la fois une sensation d’images persistantes et de mouvement permanent. Un groupe qui est membre du Capsul Collectif à Tours.

Free jazz électrique/ FR

Piscine parce qu’il faut bien se jeter à l’eau, directement pour l’envie, et Olympique parce que l’énergie brute tient la distance et fait beaucoup de bruit. La combinaison des deux instruments, rarement vue ou entendue en duo, s’exprime par une succession de contrepoints et de pulsations rythmiques alertes et bouillonnantes. Les deux mains du pianiste parcourent et défrichent le terrain du Fender Rhodes à la manière d’un pionnier cherchant de l’or dans les eaux profondes d’un torrent pendant que la gouaille du batteur interpelle ses peaux à la manière d’un berger rassemblant son troupeau.

Post-Contemporain / FR

Nouvelle pièce de l’Ensemble LIΣEN, « la toute multiple » invente un sentier de sonorités touchant à notre intimité la plus profonde. Grâce à un travail de précision avec le microphone, l’ensemble dégage des mondes sonores imperceptibles pour l’oreille nue. Véritable binôme musical, Timothée Quost et Léo Margue développent via la composition et la direction des systèmes d’écritures permettant d’envisager de nouveaux rapports entre l’improvisation et la composition.. LIKΣN renverse les codes et donne à voir et entendre une expression artistique fraîche et puissante.

Électronique / FR

Acteurs majeurs de l’expérimentation sonore, Jean-Philippe Gross et eRikm partagent une approche décloisonnée de leur musique : musiques électroniques, improvisées, noise ou électroacoustiques, ils aiment flouter les frontières pour en nourrir leurs créations. Ursatz déploie une musique qui se caractérise par son sens des dynamiques, son rythme non pulsé et un jeu texturé où l’électronique se mêle aux matériaux bruts.»

Pleine Nature / FR

Solo 100% acoustique à base de rythmiques répétitives, de sourdines bricolées, de mini-percussions et d’appeaux pour les oiseaux plantés dans les coulisses. Un solo fait pour jouer dans toutes sortes d’endroits : des petits et des grands espaces, des endroits avec des acoustiques bizarres, en extérieur, en intérieur, dans la forêt ou dans la montagne.

 

Percussions hypnotiques / FR

Deux batteurs réunis dans une ascension symétrique et hypnotique autour de deux batteries réduites aux fondamentaux : caisses claires sans timbre et grosses caisses coupées. Kristallroll est une stéréophonie percussive pour l’auditeur, une tentative de dilatation et d’élévation de matières acoustiques et d’harmoniques, dans l’étirement du temps, la répétition du geste, l’imbrication des impacts, la sédimentation des rythmiques.

Charles Dubois : batterie | Florian Tositti : batterie

Confesssion intime / FR

Deux formes : Solo de 5 mins pour une personne + concert

A Konfess, premier volet du quadriptyque « Culte:s: », est une performance de la musicienne Claire Bergerault, proposant des solos pour une personne. Dès le début, le décor est planté : une grande boîte noire, sculpture créée par le plasticien Christophe Macé, figure un confessionnal. On entre, et rien ne sortira de cet écrin. Le secret sera bien gardé. Deux espaces distincts en face à face, avec au centre une fenêtre et des sons. Des lumières aussi. Et l’isoloir devient instrument. Le projet se décline aussi en un concert devant l’installation, à l’issue des solos, qui puise dans la matière sonore et l’imaginaire des solos vécus.

Krautrock exotique / FR

Se connaissant et jouant ensemble depuis des décennies, ces deux musiciens de Tours arrivent avec un nouveau projet étonnant et rafraîchissant. Empruntant au kraut, à l’Espagne, aux mélodies nord africaine, à l’indie des 90’s et tout ce que vous trouverez bon d’ajouter comme référence, cet album est la chose la plus créative, cohérente et étrangement minimale entendue ces derniers temps.

 

Electro rétroturfu / FR

Loup Gangloff, moitié de Deux Boules Vanille, creuse en solo le sillon d’une musique de danse artisanale confectionnée en grande partie à base de percussions et de traitements électroniques. L’avatar Danse Musique Rhône-Alpes est un hommage nostalgique à la dance commerciale des années 90 mais également aux formes les plus brutes et radicales de la musique électronique. Une volonté de Gangloff de saluer l’immédiateté régressive des mélodies plastiques aussi idiotes qu’addictives tout en criant son amour des dé/ constructions rythmiques directes et physiques. 

Rituel en son spacialisé / FR

Suivant un déroulé de micros-événements et mélange de diverses sources sonores spécialisées, les déplacements de Géométries construisent un rituel chorégraphique sobre, minimal, parfois drôle. Empreints de musiques traditionnelles roumaines autant que de musiques électroacoustiques, Géométries est constitué de Miha Trifa (Mélodrame ethnographique, mer intérieure et vigneronne à l’Absurde génie des fleurs) et de Gaël Gittard (Bonne humeur Provisoire, Autoknack, marionnettiste de l’Institut Bancal et facteur du label Animal Biscuit).

Doom expérimental / ALL - CA

Nadja, duo berlinois composé de Aidan Baker & Leah Buckareff, navigue tel un bateau en eaux troubles entre musique expérimentale, drone, ambient, shoegaze et doom métal. Leur musique atmosphérique combine des paysages sonores électroniques et tempère la cacophonie volontaire avec de superbes mélodies éthérées.

Jazz grunge / FR

Chainon manquant entre Nirvana et Sun Ra, l’alliance Delphine Joussein, Rafaelle Rinaudo et Blanche Lafuente s’applique à pousser leurs instruments dans leurs derniers retranchements, avec l’enthousiasme du savant fou devant ses fioles. Flûte, harpe, batterie : un mélange rare que le trio met sens dessus dessous. Dans le sillage des expériences de John Zorn aux confins du jazz et du noise, Nout imagine ses morceaux comme de véritables scénarios à rebondissements : on se croit dans Alien et on se retrouve dans Indiana Jones ; on débute les yeux fermés sur des sièges rouges et on termine en pogo sur le dancefloor.

Musique reconstruite en face à face / FR

Né d’un impromptu en 2019, Tarzan et Tarzan est un duo voix / violon qui a l’art de se percher sur l’instant. Par l’improvisation et la recherche de son, Sarah Brault et Marion Jo flottent dans le doux autant qu’elles taillent dans le dur. Temps suspendu au détour de quelques notes effleurées, expression féroce à coups d’archet et de voix écorchés : la sincérité de ce face à face en est la ligne esthétique. Tarzan et Tarzan fait parfois écho à Iva Bittova, Fred Frith, Orgue Agnès, Prune Bécheau ou encore L’Ocelle Mare.

Transe folk du XXIe siècle / FR

Le trio parisien participe à l’exploration d’une nouvelle musique de transe, ancrée dans les sonorités traditionnelles (guembri, lamellophones, guitare portugaise, percussions d’extrême orient) et l’improvisation jazz, à l’instar de The Natural Information Society, 75 dollar Bill ou Bégayer. Un son à la fois organique, électrique et psychédélique, nourrissant de profondes improvisations perfusées aux énergies noise, rock et au groove indéterminé.

Road-trip robotique / FR

Vous avez rêvé d’embarquer à bord d’une Cadillac sur la Route 66 ? Immensity Of The Territory met en scène l’imagerie symbolique d’une Amérique fantasmée avec un dispositif mêlant musique, vidéo et installation sonore. Sur scène, le trio abs(.)hum contrôle par ordinateur un corps de guitare greffé de moteurs, serveurs, bottlenecks, éléctro-aimants… Un mélange d’échantillons sonores glanés lors de road-trips, de guitares et basses préparées, et de musique électronique dialogue avec des projections de vastes paysages américains.